You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.

Et si, pour les musiciens du dancefloor, le moment était arrivé de reconquérir, sur scène, le geste instrumental ? Et si l’on pouvait faire rêver les auditeurs ou danser les foules, non plus à l’aide de deux platines, un ordinateur, un synthé ou une boîte à rythmes, mais à l’aide d’un instrument organique et vivant, obéissant aux gestes précis d’un musicien ? C’est l’ambition et l’inspiration du nouveau projet solo du percussionniste et batteur, Antonin Leymarie. 

Sous le pseudonyme de Hyperactive Leslie, le musicien français explore une forme singulière de musique ouverte et rythmique, à mi-chemin entre l’acoustique et l’électronique, inspirée à la fois par la techno minimale, le jazz, les musiques traditionnelles et par les percussions de l’Afrique de l’ouest.
« Avec ce nouveau projet musical » dit-il, « c’est comme si je devenais moi-même le séquenceur, comme si je remplaçais le cerveau de la boîte à rythmes ».

Crédit Photo: Giani Caserotto